Histoire de Tihany

Balaton – le lac le plus grand de l’Europe Centrale – s’est formé suite à des affaissements tectoniques il y a quelques 25 milliers d’années. La péninsule de Tihany s’y introduit en divisant le lac en deux bassins. Le caractère typique du paysage méditerranéen a été formé par des effondrements volcaniques il y a plusieurs millions d’années, de nos jours ce sont les deux caldeiras de tailles énormes qui en témoignent. Dans ces restes de cratères, deux lacs dépourvus d’écoulement se sont formés, à un niveau plus haut que celui du Lac Balaton. L’un est le Lac Intérieur : lieu préféré des pêcheurs, l’autre : le Lac Extérieur, paradis des oiseaux aquatiques.

Les sources thermales, jaillissant grâce aux mouvements volcaniques ont formé plus de cent cônes de geyser sur la péninsule, parmi lesquels le plus beau est la Maison d’or dont les rochers blancs sont couverts de lichens jaune or, brillant à la lumière du soleil.

En plus des spécificités géologiques , la péninsule – classée parc naturel en 1952 d’abord en Hongrie - est également l’habitat d’animaux et de plantes très rares.

Les vestiges archéologiques de la péninsule mis au jour témoignent de la présence d’habitants à l’ère préhistorique. Les peuples de l’époque de bronze, de fer et de l’époque romaine ont particulièrement aimé cet endroit bien protégé de l’eau. Le Lac Balaton a été nommé Lacus Pelson par les Romains, même près de Tihany il y avait un lieu de traversée au bord du lac.

C’est au Moyen-Âge que la fondation de l’ancêtre de l’actuelle commune de Tihany avait eu lieu, quand en 1055, André 1er y fit construire le lieu de sépulture de la famille royale et un monastère dans lequel il installa des moines bénédictins. C’est la naissance de la vie bénédictine abbatiale. Dès le XIIIe siècle le couvent de l’abbaye a été authentifié comme un établissement délivrant des chartes (locus authenticus). Au XVIe-XVIIe siècle le monastère, transformé en château lors des guerres turques, a été détruit, mais au XVIIIe siècle c’est en style baroque qu’il fut reconstruit, et depuis ce temps-là il est devenu le symbole séculaire de Tihany au sommet oriental de la péninsule, au dessus du Lac Balaton. Depuis quelques années les propriétaires de l’abbaye baroque, ainsi que les conservateurs du Musée de l’Abbaye bénédictine sont de nouveau les moines bénédictins. Tihany n’est pas uniquement la perle du Balaton, mais également celle de toute la Hongrie, et depuis les années 1960 un site fortement visité en masse par les touristes hongrois et étrangers. Ce sont les monuments historiques et culturels en premier lieu qui en sont l’attraction principale, ensuite c’est son patrimoine naturel tout à fait unique, allié au rafraîchissement offert par le Lac Balaton.